top of page

Tuteurage d'un végétal

Lorsqu'un jeune arbre est planté, il est important de le tuteurer afin qu'il grandisse droit et que son système racinaire soit stabilisé. Le tuteurage peut également aider à mettre en évidence la présence d'une plantation lorsque le végétal n'est pas encore très développé. Il existe plusieurs types de tuteurages, tels que le tuteurage simple, en biais, bipodes, tripodes et quadripodes. D'autres méthodes, comme l'ancrage de motte ou le haubanage, peuvent également être utilisées pour protéger les arbres.


Pour placer correctement les tuteurs, il est recommandé de les enfoncer dans le sol à une profondeur égale au tiers de la hauteur totale du tuteur. Par exemple, si le tuteur mesure 1,5 mètres de hauteur, il doit être enfoncé de 50cm dans le sol. En ce qui concerne le nombre de tuteurs nécessaires, cela dépendra de la taille et de la forme de l'arbre. En général, un seul tuteur peut être utilisé pour les arbres de petite taille, tandis que les grands arbres nécessitent souvent plusieurs tuteurs.


Tuteurage simple droit et en biais

Le tuteurage simple convient bien aux arbres qui ne subissent pas de contraintes physiques importantes et lorsqu'il y a peu d'espace disponible autour de l'arbre. Cette méthode est particulièrement utile dans les zones urbaines où l'espace est limité.

Quant au tuteurage en biais, il est recommandé pour les arbres plantés en motte ou en conteneur afin de protéger les racines contre les dommages.




















Tuteurage bipode, tripode ou quadripode

Le tuteurage bipode, tripode ou quadripode est recommandé pour les arbres soumis à de fortes contraintes physiques, tels que les grands sujets ou les zones venteuses. Cette méthode de tuteurage est également utile pour protéger les arbres dans des zones à risque, comme les zones urbaines où il y a un risque de collision.


Les tuteurs bipodes consistent en deux piquets fixés de part et d'autre de l'arbre, tandis que les tuteurs tripodes sont composés de trois piquets disposés autour de l'arbre. Les tuteurs quadripodes sont similaires aux tripodes, mais avec un quatrième piquet ajouté pour plus de stabilité.

Il est important de choisir le type de tuteurage en fonction des contraintes spécifiques de chaque arbre.


L'haubanage

Lorsqu'il s'agit de plantes ramifiées, un haubanage à trois points est recommandé pour assurer une stabilité optimale. Il est important d'utiliser des câbles et des ancrages adaptés à la taille de la plante pour éviter d'endommager l'arbre.

Si vous trouvez que la vue des tuteurs et des haubans est peu esthétique, vous pouvez opter pour l'ancrage de la motte.


Ancrage de motte

Cette méthode consiste à fixer solidement la motte de la plante dans le sol, en utilisant des piquets ou des crochets, pour maintenir la plante en place. Ensuite, il convient d'attacher quatre sangles à cliquet aux piquets pour ceinturer la motte de la plante. Cependant, il est important de noter que cette méthode peut ne pas être suffisante pour les arbres de grande taille ou soumis à des vents forts.



Quelle que soit la méthode de tuteurage choisie, il est important de surveiller régulièrement l'arbre pour s'assurer que les tuteurs et les haubans sont solidement ancrés dans le sol et de desserrer les liens pour qu'ils ne causent pas de dommages à l'arbre.


Si vous manquez de temps, de motivation ou de compétences pour réaliser ces travaux, vous avez la possibilité de nous contacter via la section "Contact" de notre site internet.


27 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page